Formée au Conservatoire National de Strasbourg, Déborah Colucci explore les répertoires classiques avec Marie-Madeleine Sigward.

Une rencontre avec le metteur en scène Anne Torrès lui laisse entrevoir l’alchimie possible harpe-scène. Avec Catherine Guerrand, elle découvre d’autres formes de musicalité : elle travaille, en 2003 et 2004, sur une adaptation de Macbett, faisant dialoguer langue des signes et langue parlée. En 2001, elle participe à la création d’une pièce de théâtre interprétée par des comédiens déficients.

Parallèlement, elle redécouvre la richesse de l’univers celtique. De ces retrouvailles grisantes naissent un duo avec Antoine Koehl, Dvoïka, qui revisite le répertoire traditionnel des Balkans et du bassin méditerranéen. Jouer et composer deviennent indissociables.

La transmission et la rencontre avec le public restant au cœur de son approche de musicienne, elle enseigne avec passion la harpe et la formation musicale. Elle imagine des ateliers jubilatoires autour de la harpe, un instrument aussi classique que poétique. Une harpe espiègle, qui lui inspire le spectacle Concertino.

En 2018 à Strasbourg, elle ouvre le concert Vous&Moi de Julien Doré.

Et créé avec Alexis Rouvre, acrobate et manipulateur de cordes, le duo Entre-Cordes.

Elle sort en Mars 2019 Micha, album pour harpe espiègle, une escapade aux sonorités douces et grinçantes.